Loi AGEC : la fin des emballages jetables plastiques d’ici 2040 ?

Vous ne la connaissez peut-être pas et pourtant ! La loi AGEC (anti-gaspillage pour une économie circulaire) est une petite révolution en ce qui concerne la législation autour des déchets. 

Voté en 2020, ce texte a pour ambition de transformer notre modèle de production et de consommation afin de limiter nos déchets et de préserver nos ressources. Par exemple, un des objectifs est de réduire de 20% des déchets plastiques au sein de l’Hexagone d’ici 2027, en tendant vers les 3R, à savoir : Réemploi (dons aux structures solidaires), Réutilisation et Recyclage.

En Janvier 2022, un des gros jalons de la loi AGEC est déjà passé : l’obligation d’utiliser des contenants réemployables pour le portage de repas quotidien à la place des barquettes en plastique que nos ainés commencent à (trop) bien connaître (dabba consigne a notamment accompagné la Ville de Grenoble dans ce changement).

Loi AGEC 2023 : Les enseignes de fast food vont devoir passer à la vaisselle réutilisable !
Etude de faisabilité pour le portage de repas des bénéficiaires de la Ville de Grenoble

La loi AGEC prend de la vitesse dès le début de l’année 2023 dans le milieu de la restauration rapide.

Chacun a pu le remarquer, de petites choses ont déjà quitté notre quotidien depuis 2021, à l’instar des pailles, des couverts et des gobelets en plastique à usage unique. 

Mais c’est finalement la fin de ce qu’on prenait pour une éternelle aberration : les repas et les boissons servis sur place dans la restauration rapide ne pourront plus l’être dans du jetable. Les grandes enseignes de fast food devront donc passer exclusivement à la vaisselle réutilisable pour le service à table.

L’interdiction de la vaisselle jetable en fast-food, c’est donc un gros changement qui s’opère pour l’ensemble des entreprises de la restauration rapide, qui doivent dorénavant proposer des emballages réutilisables ! La polémique s’enflamme déjà autour des vols de vaisselle réemployable dans les enseignes comme Mcdonald’s. C’est toute une signalétique et une sensibilisation des consommateurs qu’il faut repenser !

Autre point intéressant pour la consigne : la loi AGEC vise à valoriser le réemploi en fixant un objectif de 5% d’emballages réemployés sur l’ensemble du marché en 2023. En 2027, le curseur devrait être rehaussé à 10%.

La loi AGEC mise aussi sur de nouvelles filières de recyclage. Pari ambitieux acté par le gouvernement : recycler l’ensemble des plastiques à usage unique d’ici 2025

Enfin, la fin de la mise sur le marché des emballages en plastique à usage unique devrait être effective d’ici 2040. 

Cela vous paraît peut-être loin dans le futur… Cela dit, l’écoulement des stocks et les tractations des lobbys du plastique sont évidemment à prendre en compte au sein de cette équation. 

Ce texte a tout de même le mérite d’aller bien au-delà des interdictions au sein de la restauration et impacte de nombreux secteurs : des hypermarchés, au textile, en passant par le domaine électronique… Malheureusement, il faut aussi prendre en compte la résistance de certains professionnels. 

A titre d’exemple, malgré l’interdiction des boîtes en polystyrène expansé (PSE) aux couleurs criardes caractéristiques depuis un an, il n’est pas rare d’en recroiser très régulièrement, notamment dans les enseignes de Kebab. Cette matière prend, pourtant, près de mille ans pour se décomposer totalement.

Cela dit, restons positifs ! Parmi la longue liste de changements durables, on compte tout de même la fin tant attendue du suremballage des fruits et légumes de moins de 1,5 kilos, des sachets de thé et des jouets en plastique dans les menus des restaurants.

La loi AGEC a le mérite de bousculer les croyances portant sur le fait que le plastique est fantastique. Au-delà des mesures, chaque acteur du développement durable peut espérer que le réemploi devienne une évidence en France et au-delà… En tout cas chez dabba, on y croit !

Vous êtes une entreprise ou une collectivité, et avez besoin d’accompagnement pour passer du jetable au réutilisable dans votre activité ? N’attendez pas pour vous mettre en conformité avec la loi AGEC, et adopter le zéro déchet, consultez nos solutions et contactez-nous pour convenir d’un RDV !

Ils ont choisi de se faire accompagner par dabba :